Forum RPG Vampire
 

Elisabeth Sowfloy [ESCLAVE - validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
♠ Esclave ♠
♠ Esclave ♠
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 27
Points RP : 7
Date d'inscription : 10/01/2017

De la main de Elisabeth Sowfloy signé le Mer 11 Jan - 14:18

Elisabeth Sowfloy
feat. Vivian Leight

Nom : Sowfloy
Prénom(s) complet(s): Catleen Elisabeth
Race : Humain
Âge : 22 ans
Groupe : Esclave
Origines : anglaise
Métier/Rang : Ballerine ratée / esclave
Désirez-vous être parrainé ? [X] Oui [] Non
Apparence

A première vue, il s’agit d’une jeune femme bien éduquée. Son port est naturellement droit, et elle dégage une sensation d’aisance en société. Sa peau très pâle tranche avec sa masse de cheveux noirs, qui sont épais et naturellement bouclés. Bien trop maigre, elle aurait pu être vraiment jolie si elle ne semblait pas si fragile, et si elle souriait un peu plus. D’un mètre 72 pour 57 kilos, elle a peu de formes mais semble plutôt gracieuse dans ses mouvements. Un tic dépare son visage encore un brin adolescent, dès qu’elle se sent nerveuse ou en colère.
Pouvoir
Humaine… et simplement humaine. Elle n’a aucun pouvoir en ce monde :  cela lui aurait été bien utile ! div>
Psychologie
Catleen est une jeune femme compliquée, et surtout fragile. Le don et la malédiction de sa vie est sa mémoire eidétique : incapable d’oublier, elle a des facilités d’apprentissage et fera la joie de possibles maitres-espion, mais souffre énormément de tout ce qui peut lui arriver. La douleur, la honte, la joie, sont des émotions qu’elle ne peut oublier lorsqu’elles sont liées à un contexte précis. Ce « don » a engendré chez elle une grande instabilité psychologique. Ainsi, elle souffre de diverses obsessions – notamment tout ce qui serait lié à la danse, à la perfection et à la minceur de son corps – mais aussi de phobies, comme celle de l’angoisse de mourir. Elle est également terrifiée par le noir complet et ne supporte pas les endroits clos, qui lui rappellent la tombe de son petit frère.
Néanmoins, c’est une jeune fille qui s’attache facilement, et qui peut se montrer d’une grande naïveté. Douce mais peu optimiste, elle est d’une immense inexpérience de la vie, même si elle fonce parfois tête baissée dans le danger sous le coup de son impulsivité. Défaut de jeunesse ? D’inexpérience ? Probablement. Tout le monde l’avait prévenu : elle ne devait pas aller trop loin, pas dans ce monde pourri où la crise réduisait la plupart de la population mondiale à la pauvreté.
Pourrie-gâtée par une vie facile, elle est très habituée à se faire servir, et à se faire choyer : il y a fort à parier que la chute sera rude pour cette petite princesse des beaux quartiers de Londres, qui a l’habitude de s’écouter énormément et qui aime n’en faire qu’à sa tête. Rancunière de par sa particularité mentale, elle n’oublie jamais un affront, mais à l’inverse, elle peut aussi retenir toutes les gentillesses qui lui ont été adressées.
Souvent rêveuse, enthousiaste, elle a une grande propension à s’emballer pour un rien. C’est en s’évadant dans son domaine imaginaire, dans sa danse, dans ses performances physiques et artistiques qu’elle trouve le plus d’équilibre et de calme. La proximité de ses pairs, d’amis en qui elle a confiance tend à la calmer, à apaiser un peu ses troubles psychologiques, tandis qu’un trop grand isolement en viendrait à les amplifier. Evidemment, c’est un peu problématique lorsque l’on a du mal à garder ses amis…  Qui sait alors où la conduiront ses errements mentaux ?

Avez-vous d'autres liens ? : Point encore.
Comment avez-vous découvert le forum ? Les Tops-Sites.
Vos impressions : Ca a l’air d’un forum très prometteur, et j’ai vraiment hâte de pouvoir y jouer 
Votre taux de présence : Une à deux fois par semaine.
Code du règlement : OK Léandre
Fiche terminée? C'est par ici
© Lyr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Esclave ♠
♠ Esclave ♠
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 27
Points RP : 7
Date d'inscription : 10/01/2017

De la main de Elisabeth Sowfloy signé le Mer 11 Jan - 14:23
Histoire


La chance. La malchance. La vie, en fait, c’était comme jouer une partie de dés. Parfois, on gagne ; parfois, une suite d’échec vous forçait à filer tout votre fric à votre adversaire hilare.

C’était ce que son oncle avait dit à l’enterrement de son petit frère, dont elle se souvenait de chaque détail, malgré sa jeunesse. A vrai dire, son premier souvenir réel, dans cette ancienne église des quartiers chics de Londres, où des courants d’air l’avait fait éternuer tout le long de la cérémonie funèbre. A quatre ans, si elle se souvenait de tout avec une acuité perturbante, la très jeune Elisabeth Sowfloy cependant pas tout compris. Elle ne reverrait plus jamais le petit poupon rose qui avait pris tellement de place dans sa petite famille étroite, où la gouvernante semblait la seule à être toujours à la maison – et chose étonnante, la fillette n’en était pas fâchée au fond d’elle-même.

Il fallait dire que la petite princesse de cette famille extrêmement aisée n’avait pas apprécié de se voir détrônée par l’arrivée d’un deuxième enfant. Elle avait haï en secret cette grossesse qui l’avait étonnée ; et elle avait détesté voir toute l’attention de ses parents se reporter sur le petit être malingre qui en était né. Pourquoi l’enfant était-il mort ? Personne n’avait cru bon de l’informer, et la fillette se contentait de la réalité qu’elle était de nouveau seule. Il avait vécu si peu, à peine quelques semaines – aussi l’absence du nourrisson ne la perturbait pas vraiment, même si elle se sentait secrètement soulagée.
Oui, elle avait de la chance d’être de nouveau la seule. La seule petite préférée.
Doucement, la fillette se serra contre sa mère, vêtue d’une robe noire dont le tissu lui irrita un peu la joue. Bientôt, tout redeviendrait comme avant !
***

La petite fille se tourna, se retourna dans son lit, nerveusement. Encore une fois, des cauchemars venaient la hanter, secouer son sommeil de pleurs de bébés hurlant. Ils pleuraient, se tordaient dans leurs berceaux ; tentaient de l’attaquer de leurs petits bras frêles.
Désormais, elle commençait à redouter le sommeil. Aller dans sa chambre le soir la faisait crier de terreur, et même la veilleuse rose, aux silhouettes de fées et de fleurs ne la rassurait plus. « Terreur nocturne » était le nom qu’avait donné un médecin de Londres à son problème – mais si la jeune Elisabeth avait retenu le mot, elle ne le comprenait guère du haut de ses sept ans. Peu importait que sa gouvernante dormît dans sa chambre, que ses parents annulent leur dernier voyage d’affaire pour venir la cajoler. Cela ne changeait rien ! Elle avait peur, si peur, de retrouver les horreurs qui l’attendaient, qu’elle ne prêtait plus attention à ce qui l’intéressait autrefois.
C’est ainsi qu’elle arrêta sa gymnastique, et qu’elle cessa de se concentrer sur ses devoirs, qu’elle avait pourtant toujours semblé apprécié jusque-là.

Quand cette spirale s’arrêterait-elle ? On lui fit consulter d’urgence un psychiatre, qui commença à s’occuper d’elle.
Bientôt, les cauchemars cessèrent. Ce fut alors le brouillard. Un monde trouble dans lequel l’enfant se sentait surnager, comme dans une mer d’huile.

Mais dans lequel elle se sentait enfin en sécurité.
***

Elle avait toujours eu tout ce qu’elle désirait. Une jolie chambre aux motifs bleus, un ordinateur portable, des consoles et des jeux à ne plus savoir qu’en faire ; des vêtements de créateurs, originaux, élégants et chers. Des manucures, pédicures et coiffeurs à volonté ; et quelques amis dont elle arrivait à supporter la présence, malgré les souvenirs inaltérables de tous les petits défauts, de tous les petits oublis, de toutes les paroles maladroites qu’ils avaient pu faire ou prononcer.
Malgré cela, la jeune fille ne parvenait pas à être satisfaite. Elle avait fini par surmonter à grand-peine, grâce à sa psychiatre qui la suivait maintenant depuis presque dix ans, le décès de son petit-frère, littéralement mort à sa naissance, mais Elisabeth avait, depuis lors, manifestée d’autres troubles. Instabilité de l’humeur, de l’appétit, anxiété exagérée, phobies diverses : l’anglaise était coutumière des psychiatres et des médications lourdes. Heureusement, elle avait échappé au piège de la drogue : mais c’était bien pratiquement là le seul équilibre de la demoiselle.
Il fallait dire que son psychisme fragile n’aidait pas, au grand désespoir de ses parents. Ils avaient rêvé une enfant forte, intelligente – mais la qualité intellectuelle de leur fille la détruisait de l’intérieur. Aussi la virent-ils s’enfoncer dans diverses obsessions, parmi lesquelles elle finit par se fixer sur la danse.

En effet, Elisabeth, à ses douze ans, devint une ballerine acharnée. Elle n’hésitait pas à s’affamer pour maigrir un peu plus, et passablement obnubilée par corps, cette dernière se vit au moins récompensée par l’obtention, à dix-sept ans, de la place de lauréate de l’école réputée dans lequel elle avait été inscrite.
Mais Elisabeth savait au fond d’elle-même qu’elle avait déçu ses parents. Ceux-là même pour qui réussite professionnelle signifiait richesse, pouvoir sur les autres, mais aussi défi intellectuel, ceux-là la voyaient comme une jeune fille passée à côté de sa destinée. Eux qui auraient tant aimé la voir prendre la succession de leur société de médicament se trouvaient désormais dans la position des gens obligés de se résigner à la médiocrité, et c’était à cause d’elle. A cause d’elle.
Les mots résonnaient dans sa tête. La honte la taraudait. L’école « normale » n’était pas faite pour elle, la jeune fille le savait bien ; sauf qu’elle ne pouvait pas se racheter à leurs yeux. Elle ne pouvait pas revenir en arrière et satisfaire leurs attentes : c’était tout simplement trop tard. Elle ne supportait plus leurs regards en coin remplis de pitié pour la fille qu’elle était devenue. On lui suggéra de devenir coach de danse, de l’aider à monter sa propre affaire, mais Elisabeth refusa tout net, en sentant l’anxiété, l’angoisse monter. Le monde était en crise après tout ! Et comment elle, petite fille peu armée pour la vie, pourrait-elle y faire face ? Elle n’y arriverait jamais, tout comme elle avait pratiquement tout raté jusqu’à maintenant !

Alors la jeune femme commença à sortir de chez elle, à suivre ses amis dans les bars et les pubs de la capitale. Sans but, sans avenir. Elle s’enivra jusqu’à finir ivre morte certaines nuits ; mais elle ne s’approcha guère des hommes qu’elle rencontrait, peu désireuse d’embrasser quelqu’un qu’elle n’aimait pas, qui l’irriterait dès les premiers jours, qui n’amènerait que de la déception. Elle profita de la vie en fumant, parfois des substances légères et illégales qui lui tournaient la tête et lui donnait un peu de baume au cœur ; avant de s’enfermer dans sa chambre, opposant ainsi un mur à l’encontre de la réprobation silencieuse de son entourage familial.
Même sa gouvernante finit par lui reprocher ses excès, sa manie d’éviter toute conversation à propos de l’avenir, et lorsqu’il lui opposa fermement qu’elle devrait bien faire quelque chose de sa vie – et que l’on se chargerait de lui en trouver un le cas échéant, le sang de la jeune femme ne fit qu’un tour.

Au diable leurs psychiatres, leurs décisions arbitraires, leurs volontés à tous de l’empêcher de faire ce qui l’amusait en ce monde !

Tant et si bien qu’à bientôt 22 ans, Elisabeth décida de partir. De s’enfuir, avant que ses parents ne décident eux-mêmes qu’ils ne voulaient plus d’elle. Qu’ils préféraient son petit frère à elle ! Chacune de leurs paroles de reproches injustes restaient gravées dans son cœur, comme apposées au fer rouge. Alors sans plus réfléchir, la jeune fille alla retirer une grosse somme d’argent, avant de prendre le premier vol à l’aéroport, qui la mena tout droit à Dublin. Personne ne la rechercherait, elle était majeure, et elle comptait sur sa lettre d’injures pour faire passer à sa famille toute envie de la suivre et de la rechercher.
Pour la première fois, l’anglaise trop riche pour son propre bien se retrouvait livrée à elle-même. Sans gouvernante pour la materner, sans femme de ménage, sans cuisinier pour lui préparer ses repas. Seule.
Elle imaginait sans peine la honte de ses parents, leur déception, encore une fois ; mais elle décida de tenir bon. Elle n’avait pas besoin d’eux. Elle n’avait besoin de personne. Alors, pour la première fois, la gamine décida de chercher du travail. L’argent ne durerait pas éternellement et c’était ça, la vie. Il fallait travailler et se trouver un vrai logement, c’était aussi simple que ça ! Avec enthousiasme, elle passa une bonne semaine à visiter les beaux quartiers de la ville, s’émerveillant de l’architecture originale, des pavés qui faisait de la ville une merveille médiévale, ambiance qu’elle appréciait particulièrement. Elle s’installa dans une charmante petite pension de famille, dans une rue discrète. Elle désirait éviter l’hôtel et les contrôles d’identité, par précaution – même si la jeune femme savait que sa famille ne se donnerait plus la peine de la soutenir après cette dernière incartade.

Sur une impulsion, la demoiselle se décida à tenter une audition dans la troupe de danse classique de la ville de River Crow. Certainement un trou à rat mais sa personne n’intéressait visiblement personne d’autre – et elle décida que cela serait un bon début.
A nouveau, la ville l’enchanta. Même si elle semblait étrangement sombre, elle aima tout de suite ces vieilles pierres, ces manoirs un peu biscornus, et ces ruelles étroites. On se serait cru en arrière dans le temps, ce qui ne manqua pas de la ravir. Elle était si contente de cet entretien qu’elle ne prit pas la peine de se préoccuper de son coucher. Il serait bien temps de se trouver un hôtel ensuite !
Un peu naïvement, elle se présenta à l’audition ; mais lorsque le producteur lui demanda de venir passer la nuit chez lui en échange de sa place, elle ne sut trop que faire. Elle se sentait à la fois humiliée (elle était vierge après tout) et un peu flattée. Enfin, quelqu’un la trouvait jolie et désirable, et qui ne prêtait aucune attention à ses défauts. La perspective d’avoir enfin un travail la mettait puérilement en joie, la laissait fière et contente de cette revanche sur ses parents – stupide enfant – et elle se décida à suivre l’homme aux cheveux roux.

Et ce fut le néant, après le deuxième verre de vin.

Comment aurait-elle pu se douter ?!

© Lyr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Fondateur ♠ Dirigeant de River Crow
♠ Fondateur ♠ Dirigeant de River Crow
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8099
Points RP : 198
Localisation : Le Manoir

Date d'inscription : 30/10/2013

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Léandre McGuiness signé le Mer 11 Jan - 14:30
Je te souhaite officiellement la bienvenue !

Avant de procéder à ta validation je vais avoir deux petite choses à te demander. La première, il nous faudrait le nom de la célébrités que tu as choisis pour ton avatar histoire de la répertorier. La seconde, ton avatar n'est pas à la bonne dimension. Nous demandons des image de 200x320 px. Si jamais tu as besoin d'aide il ne faut pas hésiter à demander. ^^


 
     
THE KING OF HELL
I am the thorn in your side that seeks accomplishment reminding the mortal of death. I am the spore of your pride, an angel heaven sent. The master of all
     
Revenir en haut Aller en bas
http://rivercrow.forumactif.org
avatar
♠ Esclave ♠
♠ Esclave ♠
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 27
Points RP : 7
Date d'inscription : 10/01/2017

De la main de Elisabeth Sowfloy signé le Mer 11 Jan - 14:36
Rebonjour !

C'est rectifié !
Je ne suis pas du tout, du tout, habile avec les images ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Fondateur ♠ Dirigeant de River Crow
♠ Fondateur ♠ Dirigeant de River Crow
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8099
Points RP : 198
Localisation : Le Manoir

Date d'inscription : 30/10/2013

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Léandre McGuiness signé le Mer 11 Jan - 14:47
Oh top ! Superbe avatar en tout cas, j'adore le style. Smile Je dois filer mais je m'occupe de toi dès que je rentre, (18h max) j'avoue être intrigué, pour avoir lu le début ta plume semble être une merveille. Cool


 
     
THE KING OF HELL
I am the thorn in your side that seeks accomplishment reminding the mortal of death. I am the spore of your pride, an angel heaven sent. The master of all
     
Revenir en haut Aller en bas
http://rivercrow.forumactif.org
avatar
♠ CoFondateur ♠ Représentant Irakien
♠ CoFondateur ♠ Représentant Irakien
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 9818
Points RP : 328
Localisation : La Fondation

Date d'inscription : 02/11/2013

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Elijiah H. Jazeem signé le Mer 11 Jan - 15:46
Bienvenue parmi-nous

Comme Léandre, j'adore ton avatar ! Si tu as des questions ou besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à nous demander. Nous sommes à ton entier service :fleurs: Sinon, ta demande de parrainage est bien prise en compte. Je te mpote de ce pas  Wink

Au plaisir,

Elijiah



Elijiah Hassan Jazeem
Some say the world will end in fire, some say in ice. From what I’ve tasted of desire I hold with those who favor fire. But if it had to perish twice, I think I know enough of hate to say that for destruction ice is also great and would suffice | Robert Frost - Fire and ice...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Fondateur ♠ Dirigeant de River Crow
♠ Fondateur ♠ Dirigeant de River Crow
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8099
Points RP : 198
Localisation : Le Manoir

Date d'inscription : 30/10/2013

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Léandre McGuiness signé le Mer 11 Jan - 17:45

Validée !



Un mot : J'adore !

Une vie compliquée, une personnage pas plus simple, une lecture très agréable, bref je n'ai absolument rien à dire. J'espère que nos plumes se croiseront un jour et c'est avec grand plaisir que je t'ouvre les portes du royaume. Smile

Je vais donc te donner les accès dans la foulée. Tu peux désormais faire ta fiche de liens et de RP pour te trouver des partenaires. Si nécessaire, tu peux aussi faire des demandes de RP, de liens en suivant les liens. Et enfin, n'hésites pas non plus à passer dans le flood. N'hésite pas à passer nous rendre visite sur la CB pour faire plus ample connaissance, je ne vais pas t'indiquer où elle se trouve, vu les heures que nous y avons passées ensemble, je crois que tu as trouvé Razz

En cas de question, n'hésites pas à venir faire un tour ICI. Je pense avoir fait le tour.

Je vais désormais t'ouvrir les portes du royaume. Bienvenue à toi. A tout bientôt. Twisted Evil

©️ Lyr


 
     
THE KING OF HELL
I am the thorn in your side that seeks accomplishment reminding the mortal of death. I am the spore of your pride, an angel heaven sent. The master of all
     
Revenir en haut Aller en bas
http://rivercrow.forumactif.org
avatar
♠ Esclave ♠
♠ Esclave ♠
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 27
Points RP : 7
Date d'inscription : 10/01/2017

De la main de Elisabeth Sowfloy signé le Mer 11 Jan - 18:18
Merci beaucoup Embarassed

Ça me touche Smile

Je vais essayer de me dépatouiller avec les fiches de liens et tout ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Administrateur ♠ Leandre's Hidden Son
♠ Administrateur ♠ Leandre's Hidden Son
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 996
Points RP : 43
Localisation : Les Combles du Manoir, l'hôtel, un bar, ou errant dans les rues comme un chiot abandonné, et affamé.

Date d'inscription : 10/01/2016

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Graydon S. Batthyány signé le Mer 11 Jan - 19:25
Je confirme, très jolie plume =)

Félicitations pour ta validation, et n'hésite pas à m'envoyer un petit MP si tu as besoin de quoi que ce soit !

Et j'en oublie le plus important : bienvenue parmi nous, j'espère que tu t'y plairas tout autant que les petits fous qui peuplent RC =)

A très bientôt ! What a Face



And the snakes start to sing…

FicheLiens  ♠ Sujets
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Administrateur ♠ Représentant de la Noble Russie
♠ Administrateur ♠ Représentant de la Noble Russie
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1586
Points RP : 230
Localisation : Dans les méandres de l'Imaginaire

Date d'inscription : 27/08/2015

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Vladimir S. Zubrosky signé le Dim 15 Jan - 18:01
Que du retard j'ai pour venir vous saluer ma petite souris. Bienvenue dans notre monde, puissiez-vous ne pas vous faire dévorer trop tôt par les ombres qui l'habitent Smile


( je ne pouvais manquer de venir te saluer de manière plus officielle que sur la box, désolé pour le retard, encore )


Revenir en haut Aller en bas
http://mandragore.forumactif.pro/
avatar
♠ Représentant Secret du Canada ♠
♠ Représentant Secret du Canada ♠
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 197
Points RP : 73
Localisation : Entre le Ciel et la Terre

Date d'inscription : 10/01/2016

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Phannen O. S. Kirstensson signé le Dim 15 Jan - 18:07
Bienvenue Mademoiselle. Sachez que tous les vampires ne sont pas des monstres en ce monde et qu'il existe encore ceux qui pourraient ne pas vous vouloir du mal. Ma porte vous sera toujours ouverte si un jour vous éprouvez le besoin de juste... respirer.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Esclave ♠
♠ Esclave ♠
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 27
Points RP : 7
Date d'inscription : 10/01/2017

De la main de Elisabeth Sowfloy signé le Dim 15 Jan - 18:28
Merci beaucoup de votre accueil !

Et je retiens votre proposition, monsieur Phannen. Je tâcherai de vous trouver ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Rebelle ♠
♠ Rebelle ♠
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 118
Points RP : 96
Localisation : Ici et là

Date d'inscription : 07/01/2016

De la main de Declan O'Murphy signé le Jeu 19 Jan - 22:31
Bien le bonsoir mademoiselle ! Je vous souhaite la bienvenue parmi les fous entre nos mûrs ! Très joli choix d'avatar. Amuse toi bien parmi nous
A très bientôt





Ready for a new adventure?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Modératrice ♠ Rebelle
♠ Modératrice ♠ Rebelle
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 539
Points RP : 12
Localisation : Quelque part à t'observer, prête à t'égorger

Date d'inscription : 02/07/2014

De la main de Moreen Scully signé le Sam 21 Jan - 14:25
Bienvenue à River Crow !
Je te souhaite de bien t'y plaire...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Esclave ♠ Propriété de Léandre
♠ Esclave ♠ Propriété  de Léandre
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1095
Points RP : 78
Localisation : Le Manoir

Date d'inscription : 07/09/2014

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Aelita C. Blackrose signé le Sam 21 Jan - 15:19
Welcome^^


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


De la main de Contenu sponsorisé signé le
Revenir en haut Aller en bas

Elisabeth Sowfloy [ESCLAVE - validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]

River Crow :: Anarchy dans la ville :: Qui êtes-vous ? :: Humains Validés-