Forum RPG Vampire
 

Aborash Kemmler (délai accordé @Eli)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8
Points RP : 0
Date d'inscription : 22/01/2017

De la main de Aborash Kemmler signé le Dim 22 Jan - 1:50

Aborash Kemmler
feat. Benedict Cumberbatch

Nom : Kemmler
Prénom(s) complet(s): Aborash
Race : Vampire
Âge : physique & complet
Groupe : écrire ici
Origines : écrire ici
Métier/Rang : écrire ici
Désirez-vous être parrainé ? [] Oui [] Non [X] Peut-être
Apparence

Atteints d’albinisme, Aborash possède une pilosité blanche comme neige. Le teint de sa peau n’est pas en reste, puisqu’il est d’une blancheur glaciale. Malgré sa transformation en vampire à un âge très jeune et depuis maintenant plusieurs siècles, c’est une particularité qui lui est restée. Il n’a jamais cherché à en guérir, il s’en est très vite accommodé.

De toute cette blancheur, ressortent deux onyx parfaitement rondes qui lui servent d’yeux. Le noir de ses prunelles est si profond que certaines rumeurs disent que soutenir son regard peut être fatal. Un brin hypnotique, terriblement effrayant son regard est un prisme sur son âme tout aussi sombre.  

Tout comme son teint est glaciale, son visage est totalement inexpressif. Cependant, il arrive qu’un rictus vienne troubler cette harmonie. Du léger sourire en coin amusé de la situation jusqu’au large sourire carnassier, il s’avère qu’Aborash possède une palette de sourire infinitésimale. Mais quand bien même vous le côtoyez depuis des siècles, son sourire ne veut jamais dire deux fois la même chose.
Pouvoir

Mentalisme : Contrairement aux autres de son espèce, Aborash est incapable de lire dans les pensées des autres, que ce soit les humains ou les autres vampires, sans distinction d'âge. Tout au plus, il est capable de ressentir les émotions de la personne qui se trouve en face de lui. Il est aussi incapable de se protéger de ce genre de pouvoir, n'importe qui peut lire dans son esprit, mais toute personne s'y essayant en subit de graves séquelles...c'est du moins, la rumeur qui tourne autour de lui à ce sujet et personne ne s'y est essayé pour prouver cela.

Hypnose : Le faible développement de son pouvoir de mentalisme est compensé par un pouvoir d'hypnose bien plus puissant que la normale. Là où certains ont du mal à maintenir une hypnose de plusieurs heures sur une même personne, lui est capable d'en tenir une sur plusieurs êtres à la fois et sur une durée jamais calculée. Certains disent qu'il dépasse son sir à ce niveau-là, mais cela n'a encore jamais été prouvé.

D'autres à venir.
Psychologie


Un légume et une boite en carton qui avancent sur un tapis noir. Aborash plonge ses yeux au travers de la vitre qui se trouve en face de lui, le regard est perdu vers l’horizon, caché par des murs de buildings tous plus grand les uns que les autres. Il se demande encore à quelle sauce il va la manger ce soir, ce qu’il allait manger en premier et ce qu’il garderait pour plus tard.
S’il n’aime pas les humains, il doit bien reconnaître qu’en matière de cuisine, l’être humain est très doué. Il y en a pour tous les palais et bien qu’il n’ait pas besoin de se sustenter comme eux, il partage tout de même ce plaisir pour les bons mets.
En plusieurs siècles d’existence, il a vu beaucoup de gastronomies. Il a goûté à tout. Il a tout appris. Il a vu naître des recettes et il en a vu disparaître aussi. Parfois, il se plaît à les recréer, malheureusement certains produits ont disparu, alors il se doit d’improviser, toujours avec succès.


- 4,95.

Pourtant, il fait ses courses lui-même. Un concombre et une boite de préservatifs. 4.95, un prix exorbitant, n’est-ce pas ? Tout comme le regard que le lui lance la vieille personne qui se trouve derrière lui, alors que le caissier à un léger sourire. Qu’est-ce qu’ils s’imaginent ces deux-là ? Et vous ? Le concombre c’est pour une recette ô combien importante, alors que pour le préservatif c’est pour paraître plus humain. Mauvaise combinaison, visiblement. Les humains sont parfois si difficile à comprendre parfois, même pour lui.
Aborash laisse tomber un billet de cinq de sa main, un léger courant d'air le pousse derrière la caisse, obligeant le caissier à se pencher sur le côté en position de levrette pour le ramasser. La scène est trop belle, il a déjà le tableau peint dans la tête.
Le lendemain, le journal local a titré : "Le voleur au concombre s'enfonce". Les policiers ont découvert une scène pour le moins cocasse, un caissier avec un concombre enfoncé si profondément dans le rectum qu'on en voyait le bout dans la gorge, quant à la vieille dame elle était morte étouffé par une demi-douzaine de préservatifs enfoncés dans la gorge. La caisse était complète, il ne manquait rien si ce n'est un concombre après l'inventaire. Concombre qui avait été payé, puisque le tueur avait laissé son billet de cinq sur le sol, juste devant le caissier.




Quelques heures plus tôt, il se rendait au conservatoire. L’orchestre philharmonique d’une grande ville donnait un concert et ils jouaient du Vivaldi. Kemmler aimait beaucoup Vivaldi. En tant qu’homme d’abord, ils avaient passé de nombreuses heures à parler tous les deux tard le soir. Parfois, il l’aidait même dans ses compositions, parfois ils parlaient tout simplement des saisons de l’année autour d’un gobelet de vin. Oui, les quatre saisons est une ode passée à ses soirées en sa compagnie. Écouter ce concert allait surement lui rappeler de bons souvenirs.
Pour l’occasion, il avait invité une très jolie jeune femme, dont la mère voulait qu’elle se marie avec un riche et beau jeune homme. Une famille de la haute société, vous comprenez, il fait que le sang reste bleu. Aborash avait les traits du gendre idéal : Gentil, serviable, intelligent, bien élevé, riche et beau. Il faut dire que lorsqu’on a côtoyé les différentes cours royales et impériales, des six derniers siècles, il est extrêmement aisé d’avoir les bonnes manières, qui sont au grand désarroi de ces faux nobles, perdu au 21ème siècle. Quant à sa beauté, bien qu’il possède un teint pâle et des cheveux blancs malgré son jeune âge apparent, laissant penser une grave maladie latente, il avait cette lueur de mystère dans le regard qui faisait succomber n’importe qui, homme comme femme.
Ce soir, c’était du Vivaldi donc. Comment refuser une telle soirée pour lui ? Surtout que c’était la mère qui s’était occupée de tout, lui avait juste insisté sur le désire de faire le repas lui-même. Faut dire que la demoiselle en question était totalement à son goût : physiquement bien proportionnée, intelligente avec une légère touche d’humour. Il n’avait qu’une envie, c’était de manger cette petite fleur qui se trouvait devant lui et qui s’épanouissait dans ce début d’âge adulte.

Le silence se fait dans le public, le chef d’orchestre est en place, il commence à battre la mesure de sa baguette et au premier mouvement de son autre main, les quatre saisons occupent la salle du conservatoire. Mais quelle que chose le dérange dans tout cela, la musique ne semble pas parfaite. Il décerne parfois de fausses notes. Il cherche du regard d’où cela vient. Le flûtiste, ce satané flûtiste. Il semble jeune, probablement son premier concert dans une si grande salle et le stress paraît l’empêcher de jouer correctement. Ou plutôt, sait-il réellement jouer ? C’est à se poser la question à ce niveau de médiocrité et pourtant il est le seul à remarquer les mauvaises notes, il faut dire que les erreurs sont très subtiles, trop pour l’oreille humaine. Alors pour lui, la soirée est finie, la magie de la musique n’opère pas. Déçu, il s’enfonce dans son siège grassement payé par belle-maman.
Il finit par détourner le regard vers sa compagnie du soir. Elle semble totalement transportée par la musique, c’est l’apparence qu’elle cherche à donner, car elle ne peut s’empêcher de détourner légèrement la tête, croisant ainsi le regard du Kemmler. Un léger sourire partagé, l’un carnassier, l’autre conquis.

La main droite de la jeune fille se pose sur son bras gauche et remonte le long de la peau nue. Le bout des doigts effleure la peau, passant la bretelle de la robe rouge, remontant jusqu’au cou. Elle penche légèrement la tête en arrière, ses lèvres s'entrouvrent très légèrement alors que sa respiration se fait plus rapide. Elle laissa échapper un léger gémissement, alors que sa main gauche serre le bas de sa robe, entre ses cuisses, tirant vers le bas le tissu. Aborash cesse de la regarder et elle ré-ouvre les yeux, les joues de la femme sont pris de rougeur, elle ne comprend pas ce qui vient de passer. Regretter ? Non, c’était beaucoup trop bon. Elle est juste gênée, elle se lève précipitamment, s’excuse et prend la direction des toilettes. Le vampire arbore un léger sourire amusé, les humains sont tellement faciles à manipuler.

Quelques minutes plus tard, il quitte sa place à son tour pour la retrouver à la sortie des toilettes. Elle se perd à nouveau dans son regard, alors qu’il lui propose de finir la soirée chez lui, d’avancer l’heure du repas. Elle accepte sans hésitation, incapable de réfléchir, ni même de refuser quoique ce soit désormais.




Aborash appuie sur un bouton. Le liquide rouge coule dans les tuyaux de latex et termine sa course dans le réceptacle qu’est ce verre à vin qui lui sert de calice de cristal. Lorsque la moitié de la partie sphérique est remplie, il appuie à nouveau sur le bouton pour cesser l’écoulement. Il attend quelques secondes afin que les dernières gouttes rejoignent le reste dans le verre, puis il place le verre à hauteur du regard, entre lui et une source lumineuse. Il décrit quelques cercles dans l’air, il observe la robe, porte le liquide à son nez pour en humecter le bouquet et enfin, il porte le Graal à ses lèvres pour en prendre une légère gorgée. Un frisson lui parcourt le bras, signe d’un très bon cru.
Puis, il revient à son invitée et à la viande, découpe un léger morceau qu’il fait glisser dans la poêle. Dix secondes de chaque côté et le morceau est parfait. Il le dépose délicatement sur son lit de fraîcheurs et invite la demoiselle à goûter en lui faisant un léger sourire. Elle se munie de la fourchette, la main est tremblante, hésitante, elle est finalement incapable de piquer le morceau de viande correctement.


- Je vais vous aider, si vous me le permettez.

Le Kemmler, pose sa main sur la sienne et pique le morceau avant de le guider vers la bouche déjà ouverte. Les lèvres pulpeuses se presse sur l’argenterie et il la retire délicatement. Elle mâche une fois, une deuxième et puis avant de lancer au vampire un regard conquis par le goût. Il lui sourit à nouveau et prend une serviette pour lui essuyer la tempe gauche. La pauvre saigne. Il faut dire qu’avec le crâne ouvert, c’est quelque chose de difficilement évitable. L’ironie dans tout cela, c’est qu’elle venait d’apprécier le goût de son propre cervelet. Expérience douloureuse ? Torture ? Rien de toute cela, il venait de façon chirurgicale prélever la partie qui contrôlait la douleur. Evidemment, avant de prélever cette douleur, il lui avait donné de puissant anti douleurs, qu’il avait soigneusement choisi à force d’essais, car il ne fallait surtout pas qu’ils altèrent le goût de la viande.
Désormais, dans son état, elle était parfaite pour être conservée. Il imaginait déjà la suite des évènements, cave à “vin”, son foie ferait un magnifique tartare, ses cuisses de très bons rôties, quant à ses poumons il les imaginait en de simples steaks, peut-être servis à la mère de la jeune femme. En tout cas, une chose était sûre, elle allait être un dîner presque parfait et bientôt, on allait donner réception dans la demeure du Kemmler. “Enfin !” s'extasieront  les adeptes de sa cuisine. Si seulement ils savaient.


- Parlez-moi de vous Aborash…

Lui sourit la jeune femme. Il prit une grande inspiration et lui répondit sur un ton des plus calmes, tout en continuant la découpe, prenant parfois une gorgée de sang.

- Vous parlez de moi ? Et bien, ma mère s’appelle Eleanore. On vivait très bien ensemble. Un jour, on devait déménager, malheureusement, elle avait rencontré un homme, un de ses membres d’une secte d’extrémistes...Il la battait...et me battait moi aussi. Elle n’a jamais été capable d’envisager de se reconstruire sans lui, alors on a subi ses foudres pendant des années. Un jour, j’ai fini par réagir et je me suis défendu, alors on a décidé de prendre la fuite. On changeait souvent d’endroit, parce qu’on avait peur de le revoir, lui ou un autre de ses acolytes. C’est pour cela que j’ai les cheveux blancs maintenant, c’est à cause de tout ce stress, de cette peur.

Il venait de lui mentir, rien n’était vrai dans ce qu’il venait de dire, mais en même temps, il pouvait lui faire avaler n’importe quoi en cet instant, qu’elle mordrait à l’hameçon.


Avez-vous d'autres liens ? : écrire ici
Comment avez-vous découvert le forum ? Pub facebook, ouais.
Vos impressions : Beaucoup de choses à lire, les titres des catégories sont pas claires je trouve, mais en même temps vu l'heure, ça doit expliquer ma non motivation à tout lire et juste survoler les sujets pour l'instant.
Votre taux de présence : Journalière.
Code du règlement : Validé par Vladimir Stanislas Zubrosky.
Fiche terminée? C'est par ici
© Lyr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8
Points RP : 0
Date d'inscription : 22/01/2017

De la main de Aborash Kemmler signé le Dim 22 Jan - 1:50
Histoire


Jeunesse & Transformation

Aborash Kemmler est né en l'an 1234 après Jésus-Christ (d'après le calendrier Chrétien actuelle), à Budapest, capitale de la province de Valachie.

Les premières heures de sa vie virent disparaître sa génitrice, qui s'écroula épuisée par les affres de l'accouchement. Son père médecin, avait pourtant tout fait pour la sauver, mais ce fut un échec cuisant. Sa peine fut double, lorsqu'il vit l'enfant en question quelques minutes plus tard. La peau était pâle comme la neige et les rares cheveux qu'il possédait déjà sur le haut du crâne étaient tout aussi blanc. Pour lui, il n'y avait aucun doute, l'enfant était faible et il ne tiendrait pas le premier rude hivers d'Europe de l'Est.
Et pourtant, contre toute attente, l'enfant survécu. Avec son père qui officiait à la cours du prince, il vécut une enfance des plus tristes, sans pour autant avoir été maltraité. Il partageait ses journées entre la cours et l'école. Comme son père, il se spécialisa bien vite dans la médecine, suivant l'enseignement des médecins orientaux, les occidentaux étaient trop en retard sur leur temps à cette époque.

Le jeune Aborash était un enfant discret, de caractère plutôt sombre. Très jeune, il avait été le sujet de moqueries de ses camarades, du fait de la curiosité qu'il représentait aux yeux de tous. Vers quatorze ans, alors qu'il entrait dans l'âge de l'homme, un soir, ses camarades le passèrent à tabac. Il ne leur laissa pas le plaisir de le voir souffrir, alors pendant toute la durée, il ne disait rien, ne laissa échapper aucune plainte, ce qui bien entendu énerva encore plus ses camarades qui redoublèrent de férocité à son égard.
Cependant, ils finirent par se lasser et le laissèrent en sang sur les bords du Danube. Lentement, il se redressa et cette nuit là, il ne rentra pas chez lui, ses pensées étaient bien trop noires. Ferenc serait le premier...il se le jura.

Les mois qui suivirent, il cicatrisa lentement de ses blessures. Il s'était enfermé dans un mutisme que seuls les professeurs arrivaient à briser. Chez lui, rien n'y faisait, ni les questions de son père, ni celles de sa belle-mère, Erzebeth. Il se renfermait laissant échapper de temps à autre, un petit sourire sardonique. Les camarades finirent par se désintéresser totalement de lui, alors qu'il fomentait toujours sa vengeance.

Le soir de la fête de fin d'année, il s'approcha de Ferenc qui, d'humeur joviale, ne le repoussa pas. Le lendemain, le garçon devait partir pour la capitale de la région voisine avec son père, qui allait en devenir le prince. Ferenc, en tant que futur prince héritier s'amusa follement et ne remarqua pas le regard curieux que lui lançait Aborash, ni l'étrange lueur qui brillait dans ses yeux. La fête se termina à l'aube et Fenrec se retrouva seul dans sa chambre et se laissa tomber sur sa couche. Il ferma les yeux, quand une lame vint lui transpercer le flanc droit juste sous les côtes et qu'une main s'appliquait sur sa bouche. C'est alors qu'il reconnut le visage d'Aborash.

L'albinos était heureux. Enfin presque, il devait marquer le coup et donc il tourna lentement la dague, remontant légèrement. Des petites bulles se firent entendre, le jeune garçon avait du mal à respirer. Aborash glissa son visage à côté du sien et murmura à son oreille que toute résistance était vaine, que tout serait bientôt fini. Et quelques instants plus tard, il pu observer la vie quitter les yeux du jeune Fenrec.
Ce n'est qu'au petit matin, qu'on découvrit l'horreur. Fenrec, pendait au-dessus de la grande porte du château. On lui avait ouvert le dos et attaché les côtes à des crochets, sous l'effet de la pesanteur, les côtes s'étaient s'arrachées au reste du corps, passant au-dessus de ses épaules. Ses poignets étaient attachés à de simples cordes. Et il pendait ainsi, dans le vide au-dessus de la grande porte. De loin, il donnait l'impression d'être un ange. Un ange de chair et de sang, un petit ange parti trop tôt.

Personne ne soupçonna Aborash pour cette horreur et l'affaire fut classée sans suite par les autorités du Prince de Valachie. Le jeune garçon était heureux, il avait retrouvé un sourire plus saint et il parlait à nouveau, pour le plus grand bonheur de son père et de sa belle-mère, Erzebeth...si belle et si envoûtante.
Il finit de nouveau par s'assombrir quelques années plus tard voyant en son père un ennemi à abattre. Il voulait le cœur de sa belle-mère, quelque chose à l'intérieur le lui murmurait et il écouta.

Nul ne sait ce qui se passa en réalité, mais lors d'un séjour à la campagne, des soldats retrouvèrent Aborash en état de catatonie, un cœur dans la main et de ses parents; rien. Il fut ramené à Budapest, où il refusa de répondre à toutes les questions que la milice lui posa. Devant sa tristesse, il fut libéré et reconduit à l'école pour finir ses études. Le meurtre fut mis sur le dos de turques, comme pour celui de Fenrec. Nul ne vit la sinistre lumière qui s'alluma dans son regard lorsqu'il sortit de prison.

Les années passèrent et Aborash voyagea à travers l'Europe, parsèment des cadavres ici et là, s'essayant à la médecine sur des corps encore en vie. Il en apprit beaucoup et notamment sur la chirurgie, en plus des écrits d'El Zahrawi.
Et évidemment, à force d'agir de la sorte, il finit par être repéré. Non pas par les autorités, mais pas une créature qui lui était totalement inconnue. A force de voyager, il en avait entendu des légendes sur les créatures du coin, mais comme il s'agissait de légendes, il n'avait jamais réellement prêté attention.

La créature était fascinée par le jeune homme et l'inverse était tout autant vrai. Il ne comprenait pas comment une telle chose pouvait exister, il voulait l'étudier. Connaitre sa vie, savoir son fonctionnement. Quant à la créature, elle ne comprenait pas comment un homme pouvait être aussi jeune et pourtant, paraître aussi vieux. De plus, la lueur dans le regard d'Aborash l'excitait, elle lui rappelait presque celle de Néron, lorsqu'il brûla Rome, mais lui ça n'avait été que de courte durée alors que là...c'était permanent.
Et puis, un soir au détour d'une conversation la décision fut prise. Un commun accord des plus invraisemblables. Il tendit le poignet en direction de la créature, qui le saisi en toute délicatesse. Aborash senti un léger picotement au bout de son bras, alors que la bouche venait de se presser contre sa peau et puis se fut son tour de faire de même. Aidé par la créature qui se mordilla le poignet avant de lui laisser place, il goûta au sang.

Le liquide coula le long de sa gorge. Il était froid, au goût de fer, du sang classique à première vu. Cependant, il sentait son cœur qui s'arrêtait de battre à mesure qu'il buvait le sang, puis son propre sang se mit comme à bouillir. Il lâcha alors le poignet de la créature, ses jambes s’effondrèrent sous le poids de la douleur alors qu'il se mettait à hurler à la mort. Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait, la douleur était vive et diffuse dans tout son corps. En rien comparable à tout ce qu'il avait pu vivre jusqu'alors. Puis, il finit par se laisser aller et tomba dans l'inconscience avant de se réveiller en sursaut, quelques heures plus tard.
La créature était toujours à ses côtés, souriante, il avait réussi, il était désormais comme elle.


Entretiens avec un Vampire



*L'entretiens démarre tout de suite avec la voix d'une personne. Aucune question n'est posée avant, ni même d'introduction. A aucun moment nous entendrons Mickaël, mais nous pouvons être sûr que celui qui a bien réalisé cet interview*


Comment vous dire...? Comment vous faire comprendrez...? Je pense que je ne me suis jamais autant senti vivant que depuis que je suis mort lors de cet hivers 1234. Je sais que c'est quelque chose qui est difficilement compréhensible pour vous, pour ne pas dire impossible. C'est un beau paradoxe, mais toujours est-il que quand j'y réfléchis, je dois avouer qu'être comme vous, humain, c'est ennuyant.
Evidemment, ma vie de vampire n'a pas toujours été rose, je dois bien l'avouer. Mes premières années furent...quelque peu compliqué. Alors bien entendu, ne vous méprenez pas sur la chose, nous n'avons pas la même notion du temps, ce qui est quelques années pour vous, est quelques décennies pour moi. Je ne vais pas m'adapter à vous, c'est à vous de me comprendre, non l'inverse.

Parce que oui, tous ceux de ma race possède des pouvoirs. Nous en avons un certains nombres en commun et certains développent des particularités. Pour ma part, c'est un des pouvoirs communs qui m'a posé problème au début. Lorsque vous êtes dans un petit village ou même si vous vivez en ermite, il ne pose pas problème, mais lorsque vous vivez dans une grande ville comme Budapest, c'est autre chose.
Par chance, le mien ne s'est jamais réellement trop développé. Il s'est limité à ressentir les émotions des personnes qui m'entouraient, la peur, la joie, la tristesse, la colère... Tout ça, je peux le ressentir, pour les autres ça va encore plus loin, puisqu'ils peuvent même entendre les pensées de ceux qui les entourent. Je ne sais pas comment ils font. J'ai presque failli devenir fou, rien qu'en ressentant les émotions de toute une ville, alors imaginez s'il s'agissait des pensées.
Pour éviter de sombrer dans la démence, j'ai donc passé mes premières années reclus dans les montagnes de Valachie. Là-bas, j'ai pu apprendre à maîtriser ce pouvoir et les autres, comme celui de contrôler le corps d'autrui. D'abord, sur des animaux, puis sur les villageois du coin. Alors, forcément, il a bien fallu que je me nourrisse et il était hors de question pour moi de me nourrir du sang des animaux. Pourquoi ? Je l'ai fait une fois et c'est comme si j'avais bu de la villageoise, vous savez ce vin plus proche du vinaigre qu'autre chose ? Le sang des animaux c'est la villageoise des sangs.
Du coup, si vous vous renseignez un peu, vous verrez que les légendes sur les créatures de la nuit commencent à apparaître dans ses années-là...C'est de moi dont il est question, en revanche, je ne sais pas d'où ils ont tiré les descriptions physiques, car je ne ressemble pas du tout à cela, vous en conviendrez. De plus....


*Il semblerait que l'enregistrement ait été arrêté pendant quelques instants à cet instant, avant de reprendre. Volontairement ou non, il est difficile de savoir exactement.*


Une fois que j'avais une parfaite maîtrise de mes pouvoirs, j'ai pu revenir sous la lumière des projecteurs. Nous étions alors dans les années 1400. Vlad venait de prendre la place de son père. Vous savez, c'est celui que vous appelez Vlad l'empaleur, ou que vous connaissez aussi plus simplement sous l'alias Dracula. Je dois avouer quelque chose, Vlad n'était qu'une marionnette dans l'histoire et celui qui tirait les ficelles, c'était moi. Le supplice du pal était quelque chose, ma foie, très intéressant. Je ne sais pas comment ça m'est venu, toujours est-il que c'était très agréable à observer et je ne vous raconte pas ce que c'était de manger devant quelques humains qui subissaient cela. Vous auriez vu la tête des gardes qui nous accompagnaient. A mourir de rire.
J'ai toujours apprécié l'Europe de l'Est et ces personnages. Par exemple, Erzebeth...Ah, Erzebeth...comme vous étiez belle ma douce Comtesse. Pensez-vous qu'elle prenait ses bains de sang seule ? Et du coup, pour qui pensez-vous étiez ce sang ? Pour moi, évidemment. Je ne sais pas ce qui me plaisait chez cette femme, était-ce le fait qu'elle portait le même nom que ma belle-mère ? Ou était-ce parce qu'elle en égalait la beauté ? Je ne saurais dire. Toujours est-il....

*l'enregistrement devient incompréhensible pendant plusieurs minutes avant de reprendre plus tard*

...à la cours du Roi Soleil. J'ai pu parler avec Mozart, Beethoven et d'autres grands compositeurs. Mon préféré de tous ? Vivaldi, cet homme avait un esprit tellement vif...Et il avait littéralement bon goût.
Mais bon, vous savez ce n'est pas la première fois que je raconte mon histoire à des humains. D'ailleurs, il y a même une musique sur moi. Sympathie for the Devil. Vous pensiez que c'était à propos de Lucifer ou de Satan ? Bon, j'avoue que le début prête à confusion, mais dans le reste de la chanson, c'est bien de moi dont il est question. D'ailleurs, j'ai même mes groupes de fans, par exemple, vous voyez le A rouge, entouré d'un cercle de la même couleur sur fond noir ? Vous pensez que ça se veut être une référence à l'Anarchie...? Allez, je vous laisse deviner...c'est pour moi aussi.
Je ne sais plus comment cela m'est venu, je dirais que c'était parce que j'étais parti un peu trop loin dans le contrôle d'un groupe d'humain. Je ne pensais pas que des idiots iraient jusqu'à reprendre cela. En tout cas, ça me fait bien rire de voir ça à chaque fois.


Vous n'avez pas faim ?....moi oui et vous m'avez l'air...très appétissant...Vous feriez un bon bœuf bourguignon.



Ce texte est ce qui a pu être retranscrit d'un enregistrement réalisé par le journaliste Mikaël Blomkvist. L'enregistrement a été retrouvé dans les affaires de l'homme, lorsque le tri a été réalisé après son décès. Il semblerait qu'il existe d'autres enregistrements, mais pour l'heure, ils demeurent introuvables. Nous ne savons pas qui, il était en train d'interviewé. Le contenu laisse perplexe et nous vous laissons vous faire votre seul avis. Croyez-y ou non, sachez que ce journaliste était réputé pour son intégrité et son sérieux dans son travail.


Le corps de Mikaël n'a jamais pu être retrouvé. Il est présumé décédé, bien que des recherches soient toujours en cours pour le retrouver. L'espoir de le revoir vivant un jour est cependant très faible.


River Crow


Bientôt.

© Lyr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Fondateur ♠ Dirigeant de River Crow
♠ Fondateur ♠ Dirigeant de River Crow
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8099
Points RP : 198
Localisation : Le Manoir

Date d'inscription : 30/10/2013

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Léandre McGuiness signé le Dim 22 Jan - 10:22
Oh my god cet avatar ! J'adore Benedict. What a Face J'ai survolé le début de ta fiche, j'ai grand hâte d'en découvrir d’avantage. Smile En tout cas si tu as des questions il ne faut pas hésiter. En effet on a pas mal d'annexe, on a essayé d'être assez précis donc si vraiment t'as la flemme tu peux demander. Wink

Je te souhaite une bonne rédaction pour la suite ! Et j'espère que tu te plairas avec nous. Smile


 
     
THE KING OF HELL
I am the thorn in your side that seeks accomplishment reminding the mortal of death. I am the spore of your pride, an angel heaven sent. The master of all
     
Revenir en haut Aller en bas
http://rivercrow.forumactif.org
avatar
♠ Administrateur ♠ Représentant de la Noble Russie
♠ Administrateur ♠ Représentant de la Noble Russie
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1586
Points RP : 230
Localisation : Dans les méandres de l'Imaginaire

Date d'inscription : 27/08/2015

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Vladimir S. Zubrosky signé le Dim 22 Jan - 10:36
Bienvenue dans notre petite ville Monsieur Kemmler. Je compatis à votre douleur de lecture mais si vous avez le moindre souci de compréhension je suis à votre service, toute question... je peux être là pour vous. Pour le pire et le meilleur. Puissiez-vous ne pas vous faire dévorer par les ombres de ce monde.


(Pour le règlement, tu as déjà trouvé quatre mots, c'est super mais il t'en manque un petit. Courage ^^ )


Revenir en haut Aller en bas
http://mandragore.forumactif.pro/
avatar
♠ Représentant Secret du Canada ♠
♠ Représentant Secret du Canada ♠
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 197
Points RP : 73
Localisation : Entre le Ciel et la Terre

Date d'inscription : 10/01/2016

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Phannen O. S. Kirstensson signé le Dim 22 Jan - 11:30
Bien le bonjour jeune Kremmler et bienvenue parmi nous, j'espère que vous trouverez quelle voie vous souhaitez suivre, je ne puis que vous conseiller de ne pas être en accord avec le maître de cette ville qui a une politique discutable mais... après tout vous êtes libre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Vampire Opposant ♠
♠ Vampire Opposant ♠
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 180
Points RP : 13

Date d'inscription : 09/01/2017

De la main de Constance de Bager signé le Dim 22 Jan - 12:54
Cette fiche, me laisse perplexe ... Bienvenu !
Et nooon ! Il ne faut pas rejoindre Léandre ! Il faut se battre, pour sauver les humains, plutôt que de les exploiter, comme ils le font !

Edit : J'avais raison, j'avais raison, j'avais raison * chante, danse, se dandine *


Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Administrateur ♠ Représentant de la Noble Russie
♠ Administrateur ♠ Représentant de la Noble Russie
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1586
Points RP : 230
Localisation : Dans les méandres de l'Imaginaire

Date d'inscription : 27/08/2015

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Vladimir S. Zubrosky signé le Dim 22 Jan - 13:20
Ah c'est donc la personne dont tu nous as parlé en CB ? J'ai bien hâte de découvrir cela ^^


Revenir en haut Aller en bas
http://mandragore.forumactif.pro/
avatar
♠ Vampire Opposant ♠
♠ Vampire Opposant ♠
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 180
Points RP : 13

Date d'inscription : 09/01/2017

De la main de Constance de Bager signé le Dim 22 Jan - 13:22
Exactement !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Vampire Partisan ♠
♠ Vampire Partisan ♠
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 34
Points RP : 9
Date d'inscription : 29/11/2016

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Douglas Jr. Napier signé le Dim 22 Jan - 13:48
SHERLCOK! STRANGE! SMAUG! *crazy*

*Doug tape sur son créa* pardon ^^ bienvenue à toi en espérant que tu te plaise chez nous ^^




The Moon is my Sun, the Night is my Day, the Blood is my Life
~ And you are my Prey ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Administrateur ♠ Leandre's Hidden Son
♠ Administrateur ♠ Leandre's Hidden Son
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 996
Points RP : 43
Localisation : Les Combles du Manoir, l'hôtel, un bar, ou errant dans les rues comme un chiot abandonné, et affamé.

Date d'inscription : 10/01/2016

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Graydon S. Batthyány signé le Dim 22 Jan - 14:28
Bienvenue à ce personnage qui m'a l'air ô combien intéressant ! J'ai grand-hâte d'en lire plus sur toi What a Face

C'est vrai qu'il y a beaucoup d'annexes et j'étais justement en train de penser à un moyen de simplifier l'accès aux diverses informations, mais d'ici là, n'hésite pas à nous harceler, moi, ou un autre membre du staff =)

Au plaisir de te re-croiser tout bientôt Wink



And the snakes start to sing…

FicheLiens  ♠ Sujets
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 221
Points RP : 20
Date d'inscription : 29/11/2016

De la main de Tamara Bergson signé le Dim 22 Jan - 14:56
:bienvenue:

Je rejoins l'avis de Léandre et Douglas, j'adore ton choix de vava (Benedict c'est le bien )

J'espère que tu te plaira dans ce monde de fous (mais on est sympa, t'en fais pas), et bonne chance pour la suite de ta fiche !


Je ne peux pas empêcher cette horrible énergie d'agir. Non, en fait, vous devriez avoir peur de moi. © CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Administrateur ♠ Représentant de la Noble Russie
♠ Administrateur ♠ Représentant de la Noble Russie
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1586
Points RP : 230
Localisation : Dans les méandres de l'Imaginaire

Date d'inscription : 27/08/2015

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Vladimir S. Zubrosky signé le Dim 22 Jan - 15:42
En même temps toutes les annexes ont une utilité suivant le genre de personnage qu'on veut faire, je crois que trop rassembler serait pire. Là on peut consulter le " chapitre " qui nous intéresse si je puis dire. Et puis on est là au cas où XD


Revenir en haut Aller en bas
http://mandragore.forumactif.pro/
avatar
♠ CoFondateur ♠ Représentant Irakien
♠ CoFondateur ♠ Représentant Irakien
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 9816
Points RP : 328
Localisation : La Fondation

Date d'inscription : 02/11/2013

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Elijiah H. Jazeem signé le Dim 22 Jan - 17:25
Bienvenue parmi-nous Monsieur :fleurs:

Comme déjà dit par mes collègues, si tu as des questions ou besoin de quoi que ce soit, n'hésite pa à demander, nous sommes à ton entière disposition ! Je sais, ça fait rêver What a Face Pardon

Bonne continuation pour l'écriture de ta fiche et à bientôt,

Elijiah



Elijiah Hassan Jazeem
Some say the world will end in fire, some say in ice. From what I’ve tasted of desire I hold with those who favor fire. But if it had to perish twice, I think I know enough of hate to say that for destruction ice is also great and would suffice | Robert Frost - Fire and ice...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8
Points RP : 0
Date d'inscription : 22/01/2017

De la main de Aborash Kemmler signé le Dim 22 Jan - 22:52
Merci à tous pour l'accueil !

Alors la fiche avance, comme vous pouvez le constater. Pour ce qui est de l'âge du personnage, je sais qu'un vampire ne peut avoir plus de 700 ans sauf que là on part sur du...811 ans, soit 111 ans de trop par rapport à la limite autorisée. Mais, je peux si on m'autorise ! Alors, je peux, dites ? Very Happy
Si cela pose réellement des problèmes de background, faut pas hésiter à me le dire. J'ai eu beau lire le contexte et tout, je n'ai pas eu l'impression qu'un vampire "âgé" soit un problème en soit. Mais je peux me tromper ! Bref, je n'ai pas encore écrit la suite, mais je ne pense pas qu'un changement de date soit un problème pour ce que j'ai en tête.


Bref, à vous les studios.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Fondateur ♠ Dirigeant de River Crow
♠ Fondateur ♠ Dirigeant de River Crow
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8099
Points RP : 198
Localisation : Le Manoir

Date d'inscription : 30/10/2013

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Léandre McGuiness signé le Dim 22 Jan - 23:01
Trois mots : Fais toi plaisir. What a Face Si t'es inspiré just go ahead. ^^ Y'a pas de soucis. Smile


 
     
THE KING OF HELL
I am the thorn in your side that seeks accomplishment reminding the mortal of death. I am the spore of your pride, an angel heaven sent. The master of all
     
Revenir en haut Aller en bas
http://rivercrow.forumactif.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8
Points RP : 0
Date d'inscription : 22/01/2017

De la main de Aborash Kemmler signé le Dim 22 Jan - 23:23
D'ailleurs ça intéresserait quelqu'un d'être la créature en question ? Enfin, du coup, je sais pas si quelqu'un à l'âge pour. Ou alors, est-ce qu'il existe dans le background un vampire qui pourrait prendre se rôle ? Histoire de donner un nom.

Et merci Very Happy Mais faut éviter de me dire ce genre de choses, ça peut partir très loin avec mon imagination. Razz
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Fondateur ♠ Dirigeant de River Crow
♠ Fondateur ♠ Dirigeant de River Crow
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8099
Points RP : 198
Localisation : Le Manoir

Date d'inscription : 30/10/2013

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Léandre McGuiness signé le Dim 22 Jan - 23:48
Attends je te MP. Wink


 
     
THE KING OF HELL
I am the thorn in your side that seeks accomplishment reminding the mortal of death. I am the spore of your pride, an angel heaven sent. The master of all
     
Revenir en haut Aller en bas
http://rivercrow.forumactif.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8
Points RP : 0
Date d'inscription : 22/01/2017

De la main de Aborash Kemmler signé le Dim 29 Jan - 22:33
Juste pour dire que je n'oublie pas ma fiche, la suite très bientôt ! Wink

D'ailleurs, j'ai trouvé le dernier mot caché, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Administrateur ♠ Représentant de la Noble Russie
♠ Administrateur ♠ Représentant de la Noble Russie
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1586
Points RP : 230
Localisation : Dans les méandres de l'Imaginaire

Date d'inscription : 27/08/2015

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Vladimir S. Zubrosky signé le Dim 29 Jan - 22:45
C'est tout à fait ça Smile je vais déjà te noter cette confirmation. Bonne continuation pour ta fiche ^^


Revenir en haut Aller en bas
http://mandragore.forumactif.pro/
avatar
♠ CoFondateur ♠ Représentant Irakien
♠ CoFondateur ♠ Représentant Irakien
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 9816
Points RP : 328
Localisation : La Fondation

Date d'inscription : 02/11/2013

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Elijiah H. Jazeem signé le Lun 30 Jan - 13:27
Je viens de t'accorder un délai Aborash Wink



Elijiah Hassan Jazeem
Some say the world will end in fire, some say in ice. From what I’ve tasted of desire I hold with those who favor fire. But if it had to perish twice, I think I know enough of hate to say that for destruction ice is also great and would suffice | Robert Frost - Fire and ice...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8
Points RP : 0
Date d'inscription : 22/01/2017

De la main de Aborash Kemmler signé le Mar 31 Jan - 13:49
Huhu merci ! J'avoue que ça allait être compliqué de tout finir dans les temps. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♠ Administrateur ♠ Représentant de la Noble Russie
♠ Administrateur ♠ Représentant de la Noble Russie
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1586
Points RP : 230
Localisation : Dans les méandres de l'Imaginaire

Date d'inscription : 27/08/2015

Feuille de personnage
Vos liens:
Rythme RP: Moyen

De la main de Vladimir S. Zubrosky signé le Mar 31 Jan - 15:02
Ne t'inquiète pas, il y a toujours moyen de négocier avec nous ^^


Revenir en haut Aller en bas
http://mandragore.forumactif.pro/
avatar
♠ Vampire Opposant ♠
♠ Vampire Opposant ♠
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 180
Points RP : 13

Date d'inscription : 09/01/2017

De la main de Constance de Bager signé le Sam 11 Fév - 22:22
* envoi un fondant au chocolat à Arborash *

Dis, ça te dirais un lien? 'fin ...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


De la main de Contenu sponsorisé signé le
Revenir en haut Aller en bas

Aborash Kemmler (délai accordé @Eli)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un air d'accordéon
» Interview du sénateur Moïse Jean-Charles accordée à Haïti Liberté !
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» di 4 mai 2009 Interview accordée par Me Bell Angelot au journal Le Porte Parole

River Crow :: Anarchy dans la ville :: Qui êtes-vous ?-